Fraude à l'assurance - Watinco assurances équestres

Aller au contenu
La fraude à l'assurance











Que de paires de lunettes, la rc familiale n'a-t-elle pas remboursées à une certaine époque. Jusqu'au moment où les assureurs ont imposé une franchise sur les petits sinistres.
Cela n'arrive pas seulement pour les lunettes.

Pour les chevaux aussi, la tentation de se faire rembourser de dépenses non-couvertes est grande. "Après tout on paye de solides primes aux assureurs, donc...".
Cela c'est l'aspect anecdotique de la fraude.

Mais aujourd'hui encore nous entendons :

  • J'ai acheté mon cheval 2000€ mais la prime pour un cheval de 5000€ est la même donc je l'assure pour 5000€ et comme je n'ai pas de facture d'achat, cela va passer...

  • Docteur, vos frais de déplacement ne me sont pas remboursés, passez-les dans vos honoraires svp

  • Mon cheval est assuré depuis 2 mois et est brusquement envahi d'arthrose. Vous me rembourserez les soins ?

  • Mon cheval vient de mourir. Pouvez-vous rapidement l'assurer ? (cas réel posé à 1h du matin par un propriétaire)

  • Mon cheval souffre depuis des mois, mais 'relâche', le temps de l'assurer. Cela recommence peu de temps après la souscription et je vais donc pouvoir le faire soigner dorénavant aux frais de l'assurance. On ne saura jamais que ce problème datait d'avant la souscription...

  • Quand j'ai acheté mon cheval il était nickel et 6 mois après il boîte sévèrement (pas une fraude mais une arnaque)

  • La plupart des sinistres arrivent pendant la 1ère année de couverture
1- toute tentative de fraude sera immédiatement soumise par les assureurs aux autorités compétentes.
2- il y a des fraudes intentionnelles : aucun pardon.
3- il y a des fraudes non-intentionnelles de bonne foi : on peut se concerter sur les preuves.
4- une banque de données commune entre compagnies d'assurances a été constituée en février 2021. Nos assureurs sont susceptibles de la consulter.

La fraude à l'assurance a un impact direct sur la tarification des primes d'assurances. Aidez-nous à la combattre et vous éviterez ainsi aux clients honnêtes qui constituent la majeure partie des preneurs d'assurances de payer pour la faute d'une minorité.

Retourner au contenu